La stratégie

Écoute client

Qualité

Ressources humaines

A ne pas manquer

ACTUALITÉS

Nos clients témoignent

Qui sommes-nous ?

Démarche ASC

La démarche ASC comprend 7 étapes :

Etape 1 : Reformulation de la MISSION définie lors de la phase amont par les instances dirigeantes. Ceci permet à la cellule de crise de s'approprier la finalité de leur action.

Etape 2 : Etude de la situation. Il s’agit d’analyser le contexte politique, économique, financier, social, etc. dans lequel la MISSION doit être exécutée.

Etape 3 : Elaboration des facteurs déterminants. Il s’agit de faire un choix pertinent, toujours en référence à la MISSION, parmi les diverses conclusions partielles élaborées au cours de l’étape 2 d’étude de situation. La règle veut que le nombre de facteurs déterminants finalement retenus n’excède jamais 10, 7 étant le nombre idéal.

Etape 4 : Elaboration des modes d’action possibles. Il s’agit d’un brainstorming collectif, le plus inventif possible, afin d’imaginer un certain nombre de modes d’action possibles (les comment faire), à condition qu’ils soient directement en conformité avec la MISSION (les objectifs stratégiques des instances dirigeantes), en cohérence avec les facteurs déterminants précédemment établis.

Etape 5 : Elaboration des critères de choix. Ces critères de choix doivent permettre d’identifier le mode d’action le plus performant parmi les modes d’action possibles imaginés lors de l’étape précédente. Comme précédemment, ces critères doivent être directement liés à la MISSION et en cohérence avec les facteurs déterminants. Ils doivent être, in fine, formulés par un mot, voire une très courte phrase. Par exemple : Rapidité, Economie, Impact social, Discrétion / Surprise, etc...

Etape 6 : Confrontation des modes d’action possibles aux critères de choix – Choix du mode d’action le plus pertinent. La pertinence de chacun des modes d’action possibles est évaluée en regard des critères de choix précédemment élaborés (étape 5), par le biais d’un tableau de confrontation. Cette confrontation doit nécessairement aboutir au choix d’un seul mode d’action qui sera soumis, pour approbation, aux instances dirigeantes.

Etape 7 : Etude de réversibilité du mode d’action choisi. En proposant aux instances dirigeantes un mode d’action, il convient aussi de lui fournir les indicateurs lui permettant d’annuler à temps la mise en œuvre de ce mode d’action si, par malheur, les résultats escomptés n’étaient pas au rendez-vous. Ces indicateurs, en général liés aux critères de choix du mode d’action (étape 5), constituent des points de non-retour en de ça desquels les effets négatifs d’un éventuel arrêt de l’opération resteraient supportables et sans grandes conséquences sur le long terme. Il s’agit, en quelque sorte, d’anticiper une solution de secours qui, face à des difficultés imprévues, permettrait au mode d’action de rester réalisable. Même si cette étape d’étude de réversibilité est délicate, elle ne doit jamais être ignorée.

Nos coordonnées

Codesiom Consultants

77, rue Emile Fourcand
33000 Bordeaux

Tel : 05 56 90 82 10
Fax : 05 56 90 82 19

Nous suivre...

foward foward
foward foward